Contrôle de qualité en imagerie médicale : comment ça marche 

L’imagerie médicale a le vent en poupe aujourd’hui en raison des progrès qu’elle permet de réaliser en médecine. En effet, grâce aux avancées de la technologie, des appareils sophistiqués sont désormais mis à contribution pour obtenir une bonne qualité d’image diagnostic.

Mais pour plus d’efficacité, il importe d’effectuer périodiquement le contrôle de qualité des appareils. Mais comment le contrôle de qualité en imagerie médicale ? En quoi consiste le contrôle ? Nous vous invitons à en savoir davantage dans cet article.

Contrôle de qualité en imagerie médicale : Qu’est-ce que c’est ?


Le contrôle qualité en imagerie médicale est une opération périodique qui permet d’assurer la fiabilité et les performances d’un appareil médical. De manière concrète, il s’agit d’un ensemble d’actions destinées à préserver, voire améliorer les performances d’un matériel de radiologie conformément aux normes en vigueur. 

Tout l’arsenal médical n’est pas concerné par l’opération. Les matériels soumis au contrôle de qualité sont entre autres :

  • Les mammographes ;
  • Les appareils de radiodiagnostic ;
  • Les appareils de radiologie dentaire,

Pourquoi le contrôle de qualité en imagerie médicale est-il nécessaire ?

Le contrôle de qualité en imagerie médicale est une opération importante, car elle permet de garantir au patient une prise en charge de qualité. D’abord, l’opération aide l’équipe médicale à obtenir des examens de qualité pour des diagnostics fiables. Des équipements en mauvais état peuvent donner de mauvaises données et fausser le diagnostic.

Les images issues de cet examen sont les éléments de prise de décision. Ensuite, elle garantit la radioprotection. Le contrôle de qualité en imagerie médicale permet, enfin, d’assurer le bon fonctionnement des appareils.

Comment réaliser un contrôle de qualité en imagerie médicale ?

En imagerie médicale, le contrôle de qualité est une obligation réglementaire. Pour des résultats satisfaisants, ce contrôle se fait généralement à l’interne et à l’externe. Le contrôle interne est réalisé par l’exploitant. Il peut être également confié à un prestataire (fabricant ou fournisseur). Toutefois, l’exploitant doit avoir un œil sur son travail. Par contre, le contrôle externe est réalisé par une structure agréée et indépendante.

Contrôle interne en imagerie médicale

Le contrôle de qualité en interne vise d’abord à s’assurer que le matériel acquis répond aux normes. En effet, le secteur de l’imagerie médicale est soumis à une réglementation évolutive au regard des avancées dans le secteur. La qualité du matériel acquis et celle des installations doivent être passées au peigne fin en vue de corriger les dysfonctionnements.

Le premier contrôle appelé contrôle initial intervient généralement au plus tard quatre mois après l’installation du matériel.

Contrôle externe en imagerie médicale

Ce contrôle vient auditer les opérations réalisées lors des contrôles internes. L’idée est d’avoir un avis neutre sur la qualité des travaux effectués lors des différentes opérations de qualité à l’interne. Il est aussi périodique et porte entre autres sur les opérations de tests. Le contrôle initial a lieu au plus tard un an après les installations.

Généralement, les contrôles externes sont sanctionnés par des rapports dans un délai maximum de douze jours ouvrés.

Author: Pierre